01 84 21 02 22

63 Rue Albert Dhalenne
Saint-Ouen-Sur-Seine 
93400    Ile de France

Numero RPPS : 10100817807
©2019 by Docteur Bouhnik Orthodontie

 
 
instagram.jpg
 
 
Rechercher
  • Dr Daniel Bouhnik

Douleurs aux articulations et orthodontie

Des douleurs aux articulations ? Découvrez comment un traitement orthodontique peut vous aider.

La plupart des motifs de consultation rencontrée en orthodontie concernent le sourire ou l’occlusion (engrènement des dents entre elles). Qu’en est il des patients qui sont sujet à des douleurs ou des claquements des articulations temporo-mandibulaires, est ce qu’un traitement orthodontique peut leur être bénéfique ?


Comprendre le fonctionnement des articulations

Les douleurs articulaires interviennent au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire. Il s’agit de l’articulation qui fait le lien entre la mandibule (mâchoire du bas) et le crâne.

Pour trouver cette articulation, placez vos doigts sur vos tempes, quelques millimètre en avant du tragus (oreille) et ouvrez votre bouche, vous sentirez un trou se creuser lors de l’ouverture c’est là !


Les désordres de l'articulation temporo-mandibulaire (ATM) représentent la cause la plus fréquente des douleurs orofaciales. Articulation souvent méconnue, l'ATM est à l'origine de nombreuses controverses concernant l'étiologie (les causes) et la prise en charge de ses pathologies.

"Pour trouver cette articulation, placez vos doigts sur vos tempes, quelques millimètre en avant du tragus (oreille) et ouvrez votre bouche, vous sentirez un trou se creuser lors de l’ouverture c’est là !"

Les articulations ont des rôles de joint dans notre organisme. Ils servent à assurer la coaptation (adaptation) entre les différentes pièces osseuses et encaisser les chocs qui peuvent intervenir entre elles.

Les différents traumatismes quotidiens provoquent un stress sur ces articulations. Elles possèdent une certaine tolérance à ce stress avec un seuil au delà duquel ces traumatismes vont commencer à entrainer des lésions au niveau de ces articulations.

L’objectif de la prise en charge sera alors de minimiser ces traumatismes/stress afin de protéger l’articulation d’une usure accélérée ne permettant pas à l’organisme de la réparer correctement.

En effet l’organisme est toujours en équilibre entre la dégradation et la réparation, plus on diminue les causes de dégradation de l’organisme plus la balance penchera en faveur de la réparation et donc de la guérison.

"L’objectif de la prise en charge sera alors de minimiser ces traumatismes/stress afin de protéger l’articulation d’une usure accélérée"

Quelles sont les causes des troubles de l’articulation temporo- mandibulaire ?

Les articulations temporo-mandibulaire sont des articulations particulièrement complexes, pendant leurs mouvements, elles doivent s’ouvrir, se refermer, glisser vers l’avant, vers un côté et de l’autre et ce, d’une façon synchronisée.

De nombreuses situations peuvent provoquer des dommages sur ces dernières :

Causes générales :

  • Pathologies inflammatoires

  • Pathologies articulaires

  • Dégénératives (polyarthrite rhumatoïde…)

  • Stress et tension psychologique

  • Pathologie neurologique centrale

  • Hérédité

Causes locales :

  • Traumatisme (coup reçu au menton ou aux articulations par exemple)

  • Tensions musculaires entrainant une contraction répétée des mâchoires

  • Bruxisme (habitude de serrer ou grincer des dents)

  • Problèmes dentaires (déplacements dentaires suite à la perte d’une dent, obturations trop hautes) peuvent causer une mauvaise relation des dents et affecter les articulations.

Facteurs favorisants :

  • Malocclusions importantes : malposition des dents, interférences fonctionnelles occasionnant une déviation des mâchoires.

  • Mauvaise alimentation

  • Manque de sommeil

  • Trouble de la posture

  • Facteurs hormonaux

  • Dépression (syndrome dépressif, anxiété)

  • Troubles psychologiques

La littérature retrouve certaines prédispositions aux troubles de l’articulation temporo mandibulaire dans les groupes de population suivants:

  • les femmes

  • l'age : entre 20 et 50 ans

  • les personnes présentant une grande souplesse (hyperlaxité ligamentaire)



Quels sont les symptômes des troubles de l’articulation temporo mandibulaire ?

Les douleurs articulaires sont complexes et varient en fonction de chaque individu. Dans certain cas, les troubles occlusaux, le stress ou le bruxisme (grincer des dents) peuvent aggraver la douleur.

Les manifestations cliniques des problèmes articulaires peuvent être:

  • Douleurs articulaires au repos en avant de l’oreille

  • Douleurs articulaires à la mastication ou à l’ouverture changement soudain de l’occlusion (contact entre les dents)

  • Bruits ou sensation de “craquement”,”crépitement” ou “frottement” dans l’articulation lors de l’ouverture de la bouche ou pendant la mastication

  • Acouphène : Sensation auditive anormale (bourdonnement, tintement) qui n'est pas provoquée par un son extérieur

  • Limitation d’ouverture de la mâchoire et/ou rigidité lors de l’ouverture (difficulté à ouvrir correctement la bouche)

  • Migraines (maux de tête) chroniques

Les options de traitement peuvent grandement varier en fonction de chaque patient et de l’origine du problème. Néanmoins, si la douleur est associée à du bruxisme (grincer les dents) ou à des problèmes d’occlusion, une prise en charge orthodontique permettra de limiter le stress articulaire lié à ces problèmes et éviter des dommages supplémentaires sur les articulations.

Lorsque l’occlusion est équilibrée et que vous retrouvez facilement votre position de repos, il est plus facile de prendre en charge le bruxisme et mettre en place une thérapeutique pour s’en débarrasser. Ces changements qui peuvent paraître mineurs peuvent avoir des effets non négligeables sur les articulations et sur votre qualité de vie.

"une prise en charge orthodontique permettra de limiter le stress articulaire lié à ces problèmes et éviter des dommages supplémentaires sur les articulations"

Quelle prise en charge ?

La plupart des problèmes affectant les ATMs sont temporaires, 80% des personnes affectées se rétablissent en six mois sans intervention. L’approche thérapeutique doit être avant tout conservatrice et “réversible“, c’est-à-dire qu’elle doit éviter de causer des changements permanents dans la structure ou position des mâchoires et des dents.

l’approche thérapeutique doit être avant tout conservatrice et “réversible“

Dans un premier temps face à des douleurs articulaires, des mesures de première intention peuvent être prises afin de mettre les mâchoires au repos et de faire face à la douleur:

  • Rechercher la présence d’habitudes pernicieuses (mâcher des stylos, onychophagie…) ce qui permettra de prendre conscience des habitudes nuisant à vos articulations.

  • Modifier temporairement l’alimentation avec des aliments moins durs, couper les aliments en morceaux, éviter les aliments collants et les chewing gums.

  • Exercices doux, permettant d’étirer les muscles tendus de la mâchoire.

  • Techniques de rétroaction biologiques (“biofeedback”) et détente

  • Compresse chaude appliquée sur la zone douloureuse pourra permettre de soulager la douleur.

  • Equilibration de la dentition pour éliminer de légères interférences entre les dents (ajustement ou équilibrage d’occlusion)

La cause précise de la douleur peut être difficile à déterminer en raison de la large quantité de facteurs qui influencent cette articulation (hormonale, musculaire, neurologique, occlusale). A part dans le cas d’une cause exclusivement occlusale (lié à l’occlusion, c’est à dire à la manière dont les dents se touchent), la prise en charge de ces troubles articulaires sera pluri disciplinaires. Chaque discipline aura pour rôle de limiter le stress créé par le facteur correspondant :

  • Le dentiste et l’orthodontiste sera en charge de corriger l’occlusion

  • Le kinésithérapeute ou l’ostéopathe sera en charge de relaxer et/ou rééquilibrer les chaines musculaires

  • Le médecin généraliste ou un spécialiste pour ce qui est des autres causes (hormonal, neurologique…)

"la prise en charge de ces troubles articulaires sera pluri disciplinaires"

En présence d’une malocclusion, il est possible qu’un traitement d’orthodontie puisse améliorer les symptômes mais ,la cause des troubles aux ATMs étant multi-factorielle et le contrôle de toutes les variables impliquées nécessaires , il est impossible de garantir une amélioration ou élimination des symptômes quelle que soit la thérapie utilisée.

"il est impossible de garantir une amélioration ou élimination des symptômes quelle que soit la thérapie utilisée"

Le traitement des problèmes d’ATM requiert une approche pluri-disciplinaire pouvant impliquer un dentiste, orthodontiste, parfois d’autres spécialistes dentaires, un médecin et des personnes du domaine para-médical (physiothérapeute, kinésiologue, ostéopathe, etc.)

Le rôle de chaque spécialité étant de limiter les sources éventuelles de stress et de traumatismes sur l’articulation afin de favoriser sa régénération.


Dans le cabinet du Docteur Daniel Bouhnik, nous comprenons les enjeux et l’importance d’une bonne santé articulaire à tout âge. Nous mettons en œuvre tout notre savoir faire et notre expérience au service de votre bien-être et de votre santé bucco dentaire.

Prenez le temps de consulter votre orthodontiste afin d’obtenir plus d’informations sur les options de prise en charge de vos troubles articulaires et de dire enfin adieu à ces douleurs qui gâchent votre quotidien.


Référence :

Velly et al. (2013), « Comorbid Conditions: How They Affect Orofacial Pain », dans Charles S. Green, DDS and Daniel M. Laskin (ed.), Treatment of TMDs, Bridging the gap between advances in reasearch and clinical patient management, DDS, MS Quintessence Books.

86 vues